samedi 22 juin 2019

Entretien avec des militants, syndicalistes ou non, de Hongkong

Entretien paru le 18 juin dans Jacobin en anglais, sous le titre "Tout ce que vous devez savoir sur les manifestations de Hongkong" puis traduit et publié par Alencontre en français.

Le gouvernement de Hongkong a tenté de faire adopter à la hâte un projet de loi qui limiterait les libertés civiles. Au lieu de cela, ils ont déclenché un raz-de-marée de protestations, les plus importantes de l’histoire moderne.

Le 9 juin 2019, Hongkong a été secoué par une marche d’un million de personnes contre une proposition d’amendement qui permettrait l’extradition de suspects de l’ancienne colonie britannique vers la Chine continentale, de même que vers d’autres pays. Le gouvernement – présidé par Carrie Lam, directrice générale approuvée par Pékin – insiste sur le fait que les dissidents politiques et les activistes ne seraient pas affectés par l’amendement. Mais la mesure a déclenché une tempête de feu, enflammant la colère de la population alors même que le gouvernement s’empressait de la faire adopter en juillet par le parlement.

mardi 18 juin 2019

Débat : Comprendre ce qu’est devenue la révolution syrienne

Fadi Zyada, Sans titre (source Creative Memory)
Comprendre ce qu’est devenue la révolution syrienne

avec 
        Farouk Mardam-Bey  
 historien, et éditeur franco-syrien (Sindbad/Actes-Sud) 

SOIRÉE / DÉBAT 
vendredi 21 juin 19 h00 
Maison des Passages
44, Rue Saint-Georges, 69005 (M° D Vieux Lyon)

samedi 15 juin 2019

Soudan : rompre le silence

Tribune de Soudanais en exil (parue dans Libération, le 12 juin)

Le 3 juin, des hommes en armes du régime ont tiré, violé, fouetté, jeté dans le Nil des civils. Le bilan fait état de plus d’une centaine de morts, de centaines de blessés et de centaines de disparus. La contre-révolution est à l’offensive. Il y a urgence à agir, y compris pour la diaspora soudanaise, les citoyens européens, et leurs institutions, dont l’UE.

samedi 1 juin 2019

Le parfum d'Irak

"Le parfum d'Irak" : l'Irak entre 1989 et 2014 en vingt petites vidéos d'animation, de 3 minutes, vue par les yeux d'un enfant né en France de parents irakiens et devenu reporter, Feurat Alani.

dimanche 26 mai 2019

«Le long printemps arabe» et la place actuelle des soulèvements en Algérie et au Soudan

Entretien avec Gilbert Achcar conduit par Ashley Smith (publié le 18 mai 2019 sur le site Jacobin; traduction et publication en français par A l’Encontre)

Après des années de contre-révolution et d’effusions de sang, le mois dernier des lueurs d’espoir sont apparues au Moyen-Orient. En Algérie et au Soudan, des manifestations de masse ont éclaté défiant les régimes autocratiques des présidents Abdelaziz Bouteflika et Omar al-Bachir. Et à cet égard, les deux mobilisations initiales ont été couronnées de succès: les deux dirigeants ont été démis de leurs fonctions et leurs décennies de règne ont pris fin. Mais les protestations se sont poursuivies, car, comme en Egypte après la révolution de 2011, la structure de base du pouvoir de ces dirigeants reste intacte. Il en va de même pour les conditions matérielles à l’origine des soulèvements: les salaires de misère, le chômage de masse, l’insécurité et l’absence d’avenir pour les jeunes résultant des modèles d’ajustement structurel imposés par le FMI.

mercredi 22 mai 2019

Macron et les États européens « face » aux migrant.e.s :
Leur politique contre nos revendications


Collectif de soutien aux réfugiés et migrants Lyon-69

Macron et les États européens « face » aux migrant.e.s :

Leur politique contre nos revendications

Macron déclare vouloir renforcer l’Union européenne et se pose en adversaire des dirigeants les plus nationalistes et xénophobes de l’U.E., tels le Hongrois Viktor Orban ou l’Italien Matteo Salvini.

Mais pour ce qui concerne la question migratoire, on a bien du mal à voir la différence.

mardi 12 mars 2019

Soutien au combat du peuple syrien

Pour la libération de tous les détenus

17 mars 2019 : Rassemblement - 15 h place Bellecour

En mars 2011, alors que déferlaient les révolutions arabes, le peuple syrien se soulève pour la justice et la liberté. Une répression féroce est engagée immédiatement contre les mobilisations pacifiques. Le peuple syrien exige la chute d’Assad et du régime.

samedi 24 novembre 2018

Les gilets jaunes et les « leçons de l’histoire »

Par Gérard Noiriel (historien), le 2 novembre 2018

Dans une tribune publiée par le journal Le Monde (20/11/2018), le sociologue Pierre Merle écrit que « le mouvement des « gilets jaunes » rappelle les jacqueries de l’Ancien Régime et des périodes révolutionnaires ». Et il s’interroge: « Les leçons de l’histoire peuvent-elles encore être comprises ? »
Je suis convaincu, moi aussi, qu’une mise en perspective historique de ce mouvement social peut nous aider à le comprendre. C’est la raison pour laquelle le terme de « jacquerie » (utilisé par d’autres commentateurs et notamment par Eric Zemmour, l’historien du Figaro récemment adoubé par France Culture dans l’émission d’Alain Finkielkraut qui illustre parfaitement le titre de son livre sur « la défaite de la pensée ») ne me paraît pas pertinent. Dans mon Histoire populaire de la France, j’ai montré que tous les mouvements sociaux depuis le Moyen Age avaient fait l’objet d’une lutte intense entre les dominants et les dominés à propos de la définition et de la représentation du peuple en lutte. Le mot « jacquerie » a servi à désigner les soulèvements de ces paysans que les élites surnommaient les « jacques », terme méprisant que l’on retrouve dans l’expression « faire le Jacques » (se comporter comme un paysan lourd et stupide).