dimanche 4 décembre 2022

Manifestation 10 décembre : TROUPES DE POUTINE HORS D'UKRAINE - 5 décembre Meeting

L'insurgé appelle ses lecteurs à participer massivement à la manifestation du samedi 10 décembre à 14H Place du Trocadéro en direction de l’ambassade de Russie pour exiger le retrait complet de toutes les troupes russes de toute l’Ukraine.

Une crise humanitaire sans précédent menace la population d’Ukraine cet hiver.

Depuis février 2022 et l’invasion du territoire ukrainien par les forces de Vladimir Poutine, les victimes se comptent en dizaines de milliers, les personnes déplacées en millions, les dommages en dizaines de milliards d’euros.

 À l’occupation d’une partie du territoire ukrainien par les forces d’invasion s’ajoutent la destruction systématique et continue des sources d’énergie, notamment d’électricité, d’approvisionnement d’eau et de certaines infrastructures vitales du pays tout entier, le déplacement forcé d’habitant•es dans les territoires occupés, y compris vers le territoire russe, dont la déportation de milliers d’enfants souvent séparés de leurs parents, les viols... 

En Russie, des gens sont enrôlés de gré ou de force pour faire la guerre. Des centaines de milliers de jeunes hommes veulent à raison s'y soustraire ; d’autres choisissent courageusement de s’y opposer frontalement.

Troupes de Poutine
hors de toute l’Ukraine!

Pour exiger le départ des troupes de Poutine de toute l’Ukraine

Signataires au 2 décembre 2022 : 

Union des Ukrainiens de France - Russie Liberté - Socialistes russes contre la guerre - Association des Géorgiens en France - Géorgie vue de France - Collectif pour une Syrie libre et démocratique CPSLD - Coordination des Syriens de France - CSDH Iran - A Manca - Assemblée européenne des citoyens – Association autogestion - Aplutsoc - ATTAC France - Cedetim - Club Politique Bastille - Confédération générale du travail (CGT) - Coopératives Longo Maï – Éditions Syllepse - Émancipation Lyon 69 - Ensemble ! - Europe Écologie Les Verts (EELV) - Entre les lignes entre les mots - Fondation Copernic - Forum civique européen – Fédération syndicale unitaire (FSU) - Gauche démocratique et sociale
- Gauche écosocialiste - L’Insurgé - Les Humanités - Mémorial 98 - Mouvement national lycéen (MNL) - Nouveau Parti anticapitaliste (NPA) - Pour l'Ukraine, pour leur liberté et la nôtre - Pour une écologie populaire & sociale (PEPS) - Régions et peuples solidaires (RPS) - Rejoignonsnous - Réseau syndical international de solidarité et de luttes – RESU France (Réseau européen de solidarité avec l’Ukraine) - Réseau Penser l’émancipation - Union syndicale Solidaires
CONTACT : ukrainesolidaritefrance@solidaires.org


Manifestation préparée par le meeting du 5 décembre à Paris

 

 

dimanche 13 novembre 2022

Exposition de l'artiste ukrainienne révolutionnaire Katya Gritseva aux Clameurs, à partir du 26 novembre (Lyon)

 Exposition aux Clameurs, en présence de l'artiste Katya Gritseva le 26 novembre 2022, à partir de 19h, lors d'une soirée de solidarité avec le peuple ukrainien (interventions militantes et musique urkanienne et bélarus).

L'exposition restera aux Clameurs, jusqu'au 17 décembre 2022.

Les Clameurs : 23 rue d'Aguesseau 69007 Lyon. Métro : Guillotière


 
 

mardi 8 novembre 2022

Sauver Maksym Butkevych : il y a urgence !


Il arrive qu’une cause soit en même temps d’une urgence vitale immédiate pour une personne et qu’elle représente toute une situation politique et toute une histoire, tout le combat de la vérité humaine contre le mensonge déconcertant. C’est le cas de Maksym Butkevych. 

Maksym Butkevych est aujourd’hui un prisonnier de l’armée russe, sans doute quelque part dans l’oblast de Louhansk occupé. Prisonnier de guerre, donc, mais en même temps menacé depuis sa capture, le 24 juin, d’être victime d’un procès stalinien en 2022, un procès stalinien si typique du poutinisme, de ce que les Ukrainiens appellent aujourd’hui le « rashisme ». Car sitôt prisonnier, ils l’ont exhibé sur une vidéo – il ne dit rien – en le présentant comme un « nazi », de l’espèce la plus redoutable. Fin août, nous l’avons revu dans une autre vidéo de propagande, parmi d’autres prisonniers auxquels on « permet » de téléphoner chez eux, sous la caméra russe. Il fait partie de ceux qui ne disent rien, ne font rien – ses cheveux ont blanchi en un mois et demi. Mais on pouvait supposer qu’au moins, cette vidéo indiquait qu’il était considéré comme un prisonnier de guerre, ce qu’il est, et non comme un « nazi » très dangereux. Depuis, cependant, il semble que les forces d’occupation pensent toujours à monter un "procès".


vendredi 3 juin 2022

4 heures de solidarité avec la résistance et le peuple ukrainien

 Villeurbanne, mardi 14 juin - 18h30 à 22h45 organisé par le Collectif 69 de solidarité avec le peuple ukrainien ; salle du CCVA /

 et Paris, samedi 11 juin à partir de 13h30, organisé par le Réseau Européen de Solidarité avec l'Ukraine ; salle de la Bourse du Travail


 

mardi 19 avril 2022

Rassemblement en solidarité avec la résistance et le peuple ukrainien

 Ce samedi 23 avril, 13h place Bellecour - Lyon

Ce samedi 23 avril , 14h30 Parvis des droits de l'Homme, Paris


 

Depuis deux mois sur ordre de Poutine, l’armée russe a envahi et bombarde l’Ukraine. Des centaines d’enfants, des milliers de civils et de combattant·e·s ont déjà été tué·e·s ou blessé·e·s, des millions de personnes ont pris le chemin de l’exil, des quartiers d’habitation et des villes entières, comme Marioupol, sont totalement détruits. Les massacres comme celui de Boutcha révèlent au monde des crimes de guerre innommables, dont les viols massifs, encore une fois utilisés comme arme de guerre, et qui ont touché beaucoup de femmes et d’enfants.

jeudi 14 avril 2022

24 avril : Ni choléra ultralibéral, ni peste identitaire (FNIC-CGT)

 

 


 

 

Source : https://fnic-cgt.fr/wp-content/uploads/2022/04/CIRCULAIRE-24-AVRIL-2022-NI-PESTE-ULTRALIBERALE-NI-CHOLERA-FASCISTE-DT-VERSION-ULTRAFINALE-.pdf

 

lundi 14 mars 2022

Pour un accueil digne des réfugiés d’Ukraine et de tous les pays


Collectif de soutien aux réfugiés et migrants Lyon69

Communiqué de Presse (Lyon, le 2 mars 2022)

Depuis le 24 février, l’armée de Poutine ravage l’Ukraine. Plus d’un million d’Ukrainiens ont déjà cherché refuge à l’étranger, notamment en Pologne, dans les pays Baltes…

Le gouvernement français annonce vouloir prendre « sa part » dans l’accueil de ces personnes réfugiées, mais leur nombre est actuellement limité. Il a lancé un appel aux élus leur demandant de « faire connaître » à leurs préfets les « solutions et alternatives possibles, en lien avec le secteur associatif ». Des collectivités, villes métropoles annoncent d’ores et déjà se tenir prêtes «  à accueillir des réfugiés ukrainiens ».

Par ailleurs, par voie de presse, la direction de la SNCF annonce qu’elle va faire voyager gratuitement les réfugiés ukrainiens.

Le Collectif de soutien aux réfugiés et migrants Lyon 69 demande l’ouverture des frontières et l’accueil pour tous les Ukrainiennes et Ukrainiens ainsi que pour toutes les personnes vivant déjà sur ce territoire, comme elles devraient l’être pour tous les exilés quelle que soit leur origine. Mais il constate qu’en même temps, les expulsions de personnes exilées, notamment en provenance d’Afrique, du Proche et du Moyen-Orient se poursuivent et que nombre d’entre elles loin d’être accueillies, sont mises à la rue, voire pourchassées.

Le Collectif de soutien aux réfugiés et migrants Lyon 69 demande à ce que l’accueil comme le transport gratuit annoncés soit appliqué à tous les exilés, sans discrimination (selon les origines, les préférences politiques, culturelles…). Les frontières, comme l’accueil doivent être ouverts à toutes les personnes contraintes à l’exil. Les associations, syndicats, organisations politiques membres de ce collectif d’organisations continueront à militer en ce sens, pour la liberté de circulation et d’installation, pour un véritable accueil, et à prendre leur part, selon leurs prérogatives, dans l’accompagnement de toutes les personnes exilées.

http://soutienmigrants69.org/

contact : collectifrefugie69@laposte.net

Collectif de soutien aux réfugiés et migrants Lyon69

CSP-69, Alternatiba/ANV 69, ATTAC 69, CGT Vinatier, CGT-Éduc’Action 69, Union Départementale CGT, Union Départementale CNT, Union départementale CNT-SO 69, Collectif Agir Migrants, Collectif Intersquats exilé.es 69, Collectif soutien migrants Croix-Rousse-Collège sans frontières, Collectif des étudiantEs étrangerEs, Collectif 69 Palestine, Cimade, CUM, Émancipation-69, FSU 69, LDH 69, Migrations Minorités Sexuelles et de Genre, MRAP LYON 1-4 et 3-7-8, RESF-69, Union Syndicale Solidaires 69, Solidaires EtudiantEs, Solidaires Retraités 69, SUD santé sociaux 69, UJFP Lyon, EELV 69, Ensemble !, L’insurgé, MJCF 69, Nouveau Parti Anticapitaliste, Nouvelle Donne, Parti de Gauche 69, PCF, UPC, Union Communiste Libertaire Lyon, MAN,…

dimanche 13 mars 2022

Anarchistes et guerre : Perspectives anti-autoritaires en Ukraine

 Article publié le 15 février 2022 (soit avant le début de la guerre en Ukraine), sur le site CrimethInk.

Ce texte a été composé collectivement par plusieurs activistes anti-autoritaires d’Ukraine. Nous ne représentons aucune organisation, mais nous nous sommes réuni·es pour écrire ce texte et nous préparer à une éventuelle guerre.

En plus de nous, ce texte a été édité par plus d’une dizaine de personnes, dont des participant·es aux événements qui y sont décrits, des journalistes qui ont vérifié l’exactitude de nos affirmations, et des anarchistes de Russie, de Biélorussie et d’Europe. Nous avons bénéficié de nombreuses corrections et clarifications afin d’écrire le texte le plus objectif possible.

Si la guerre éclate, nous ne savons pas si le mouvement anti-autoritaire survivra, mais nous ferons notre possible pour que ce soit le cas. En attendant, ce texte est une tentative de déposer en ligne l’expérience que nous avons accumulée.

Guerre en Ukraine : 10 enseignements syriens

Article écrit par La Cantine Syrienne de Montreuil et l'équipe des Peuples Veulent, publié sur https://cantinesyrienne.fr

Cette image n'a pas de description...

 Cet article dégage 10 enseignements proposant "un point de vue basé sur les apprentissages de plus de 10 ans de soulèvement et de guerre en Syrie" :

1 : Écouter les voix des premier.e.s concerné.e.s par les événements.

2 : Se méfier de la géopolitique de comptoir.

3 : N’accepter aucun tri entre bon et mauvais exilé.e.

4 : Se méfier de la position des médias mainstream.

5 : Ne pas faire des pays occidentaux l’axe du bien

6 :  Combattre tous les impérialismes ! 

7 : Ne pas renvoyer dos à dos l’Ukraine et la Russie.

8 : Comprendre que la société Ukrainienne, comme en Syrie, comme en France, est traversée de différents courants. 

9. Soutenir la résistance populaire en Ukraine et en Russie.

10. Construire un nouvel internationalisme par le bas.     

L'article :