mercredi 5 février 2020

Une mobilisation tenace, une colère croissante, et une orientation syndicale qui fait débat



Par Serge Goudard, le 2 février 2020 (Source : A l'encontre - La brèche)

Faire «pression» sur le gouvernement ou rompre avec un pouvoir prêt à tout pour imposer sa réforme des retraites? C’est une question qui est ouvertement posée alors que, face à une mobilisation toujours forte et une colère grandissante, Macron reste inflexible, combinant répression du mouvement social et multiples propositions de «dialogue» faites aux organisations syndicales.

Cette question prend d’autant plus d’acuité que s’est ouverte, le 30 janvier, la «conférence de financement» du prétendu déficit de l’actuel système des retraites: une conférence dont la tenue est en soi, par ses objectifs, contradictoire aux objectifs d’une mobilisation tenace, à la fois mouvante et diverse dans ses formes, exprimant une immense hostilité à l’égard de Macron et de son gouvernement.

RATP et SNCF: les travailleurs «suspendent» la grève (mi-janvier)

Le constat est unanime: la grève illimitée, engagée le 5 décembre à la RATP et à la SNCF, fut exceptionnelle par sa durée et joua le rôle de fer de lance de la mobilisation générale contre le projet gouvernemental de réforme des retraites. Mais l’épuisement finit par l’emporter, et c’est en vain que les grévistes du rail et du métro ont attendu l’entrée en grève continue d’autres secteurs professionnels.

mercredi 22 janvier 2020

Une effervescence sociale persistante, et une question non réglée : Retrait du projet Macron, ou «conférence de financement» et concertations ?

Par Serge Goudard, le 17 janvier 2020 (Source : A l'encontre - La brèche)

Le 6 janvier 2020, avec la fin des congés scolaires d’hiver, s’est ouverte une nouvelle étape de la mobilisation contre le projet gouvernemental de réforme des retraites. Le 9 janvier, le combat de masse engagé le 5 décembre a retrouvé, pour l’essentiel, l’ampleur qui était la sienne à la veille des fêtes de Noël, mais avec des différences selon les secteurs professionnels. Et ces différences se sont précisées durant les jours suivants, du 9 au 17 janvier.
 
Durant cette même étape, les travailleurs ont aussi été confrontés aux manœuvres politiques du gouvernement cherchant à affaiblir et diviser le mouvement, par le biais notamment des concertations avec les organisations syndicales, manœuvres culminant avec le projet d’une « conférence financière » pour l’équilibre du système des retraites à laquelle seront associés les syndicats. 

dimanche 5 janvier 2020

En défense des retraites: un combat sévère, et quelques enseignements

Par Serge Goudard, le 3 janvier 2020 (Source : A l'encontre - La brèche)

Avec la fin des congés scolaires commence, le 6 janvier, une nouvelle phase de la mobilisation contre la réforme Macron des retraites: mobilisation exceptionnelle par l’ampleur et le nombre des manifestations, exceptionnelle par sa durée avec la grève en continu depuis le 5 décembre dans les chemins de fer et dans les transports parisiens.

Durant ces quatre premières semaines de lutte, les travailleurs ont fait preuve d’une grande ténacité. Mais le gouvernement maintient son projet de réforme, comptant sur l’épuisement des grévistes et cherchant à diviser les syndicats, à opposer les salariés entre eux: la guerre d’usure et aussi une guerre de manœuvre. Et pour cette guerre, le gouvernement dispose d’armes redoutables que les travailleurs, les militants, doivent neutraliser.

vendredi 3 janvier 2020

Chili : "Un violeur sur ton chemin"

Le 20 novembre, le collectif chilien Las Tesis réalisait à Valparaiso une performance «Un violeur sur ton chemin», renouvellée peu après, devant des forces armées de la ville (le mouvement surgi cet automne au Chili, est fortement réprimé par l'Etat et la violence sexuelle a maintes fois été pratiquée).

Rendez-vous est alors donné le 25, à Santiago pour réaliser à nouveau cette performance : plusieurs centaines de femmes se retrouvent sur la Plaza de Armas (vidéo ci-dessous).

dimanche 15 décembre 2019

La grève de masse déferle (2)

Avec le discours d’Edouard Philippe, la «bataille» est engagée

par Serge Goudard  (source : Alencontre, le 15 décembre)


Un puissant mouvement de grève et de manifestions a balayé le pays le jeudi 5 décembre, puis s’est poursuivi de manière inégale et différenciée jusqu’au lundi 9 décembre. Une nouvelle vague de grèves et manifestations a eu lieu le mardi 10. Puis deux nouveaux «temps forts» ont été annoncés pour le jeudi 12 et le mardi 17 décembre tandis que la grève massive et continue paralyse les chemins de fer et les transports parisiens.

Cette politique de «temps forts» s’est chronologiquement articulée avec les manœuvres du gouvernement qui a tenté de fissurer la mobilisation en organisant de nouvelles réunions avec les syndicats le lundi 9, puis en exposant son projet le mercredi 11 décembre avant de proposer… de nouvelles concertations.


mercredi 30 octobre 2019

NON au Service National Universel !

Le Service national universel que le gouvernement veut rendre obligatoire pour les jeunes de 16 ans 

Une opération de soumission de la jeunesse : il s’agit d’inculquer un esprit d’obéissance aux règles, un respect absolu des normes Règles et normes qui, pour la plupart, ne visent qu’à perpétuer les inégalités et injustices inhérentes à l’organisation actuelle de la société. Cette volonté de soumission passe aussi par un contrôle renforcé, notamment à travers la mise en fiches de tous les jeunes de 16 à 25 ans ; on sait comment ce genre de fichier peut être utilisé ! Volonté de soumission, enfin, car elle ne reconnaît comme « engagement » des jeunes que les dispositifs étatiques.

lundi 21 octobre 2019

Travail, Salaire, Profit

Une vidéo sur les notions de travail, de force de travail, de salaire, expliquées par des économistes, sociologues, anthropologues, juristes, historiens...




(cette série, proposée par Arte, est constituée de 6 épisodes)

dimanche 13 octobre 2019

Pour le retrait des forces armées turques en Syrie ! Pour le retrait de toutes les forces étrangères et impérialistes, sans exception !

- Communiqué -
 
Avec la complicité de Donald Trump qui lui a donné son accord, le dirigeant turc Erdogan a engagé son armée, le 9 octobre, dans les territoires syriens jusqu’alors contrôlés par les forces kurdes syriennes.

Depuis des années, en Turquie, Erdogan mène une guerre féroce contre le peuple kurde, corrélativement à la répression menée contre l’ensemble des opposants, contre les syndicalistes et les démocrates. Maintenant, Erdogan envoie son armée en Syrie, et le Collectif condamne fermement cette intervention.

dimanche 25 août 2019

Les «beautés» du modèle suédois de retraites

Par Michel Husson (publié le 21 août sur le site A l’Encontre)

Le système suédois de retraites est celui qui est allé le plus loin – et depuis longtemps – dans la logique des comptes dits notionnels. Même si le système par points proposé pour la France n’en est pas un pur décalque, il se réclame des mêmes principes de contributivité et d’universalité. Le modèle suédois étant par ailleurs paré de tous les mérites, il est éclairant de l’analyser de manière détaillée et d’aller voir l’envers du décor [1].